Tuesday, June 18, 2013

Tuesday, June 18, 2013 12:28 am by M. in ,    No comments
This is not exactly breaking news but we have to share with our readers this video of the Musée des Lettres et Manuscrits concerning the Young Mens Magazine manuscript that is in exhibition in Paris:
Post Scriptum Young Mens Magazines de Charlotte Brontë
Charlotte Brontë
Thornton, 1816 - Haworth, 1855
Manuscrit autographe, intitulé Second series of the Young Mens Magazines. No Second, datant de septembre 1830.
La romancière britannique rédige ce manuscrit inédit à l’âge de 14 ans. Cette œuvre fait partie d’une série de Magazines écrits au cours de l’adolescence de Charlotte Brontë. Ils sont directement inspirés du Blackwood’s Magazine, revue mélangeant actualité internationale, faits divers et contes populaires, que Patrick Brontë lisait à ses enfants et qui alimenta fortement leur imagination. Young Men's Magazine s’inscrit ainsi dans l’univers fantastique de Glass Town, le plus ancien des mondes fictifs créés par les quatre enfants Brontë. Branwell rédige alors en parallèle le Branwell’s Blackwood’s Magazine, dans le même esprit que les Magazines de sa sœur, Charlotte. Le manuscrit présenté ici se compose de trois textes intitulés : « A letter from Lord Charles Wellesley » (« Lettre de Lord Charles Wellesley »), « The Midnight Song » («Le Chant de Minuit ») et « Journal of a Frenchman [continued] » (« Journal d’un Français [suite] »). Le manuscrit se termine par une page d’«Advertisements » (« Annonces ») dans laquelle on peut notamment lire : « À saisir. Un cheval de toute beauté !!!! Pour celui qui sait comment tricher ». Les travaux de jeunesse des enfants Brontë revêtent une importance capitale, tant les univers créés au cours de cette période ont influencé leurs œuvres écrites à l’âge adulte. Ainsi, dans « A letter from Lord Charles Wellesley », on découvre une scène décrivant comment Caroline Krista met le feu au lit de Charles Wellesley. La description de cet acte de folie n’est pas sans rappeler l’une des scènes les plus connues du célèbre roman de Charlotte Brontë, Jane Eyre, lorsque Bertha, l’épouse démente de M. Rochester, met le feu au lit de son mari.
Découvrez notre vidéo

0 comments:

Post a Comment