Sunday, December 15, 2013

Emily's Music in Paris

Isabelle Oehmichen and Anna Feissel-Leibovici 
researching at the Brontë Parsonage Museum in Haworth
Today, December 15, a very special concert will take place in Paris:
Sunday 15 December 2013, 19h00
Concert-Lecture
Emily Jane Brontë et sa musique
by Isabelle Oehmichen, pianist and Anna Feissel-Leibovici, psychoanalyst
Halle Saint Pierre
2, rue Ronsard, 75018, Paris
Métro : Anvers ou Abbesses

Connaissez-vous les Poèmes d'Emily Brontë ? Et saviez vous qu'elle y ajoutait de la musique pour piano ? ...

On connaît Emily Brontë pour son unique roman, , qui fit l’effet d’un OVNI dans le paysage littéraire de la société anglaise victorienne. Ce roman inclassable enfreignait toutes les règles, qui plus est, sous la plume d’une femme, et il a donné naissance à un véritable mythe, l’intérêt pour la personne de l’auteur le disputant à son œuvre auprès du public : même mystère, même âpreté, même sauvagerie.
Wuthering Heights
On connaît moins les poèmes d’Emily Brontë, dont certains comptent parmi les plus beaux de la langue anglaise ; ils ont leur source dans l’enfance d’Emily Jane et dans les jeux littéraires qu’elle partagea avec ses sœurs et son frère, puisque les quatre enfants de cette famille exceptionnelle partageaient le désir de devenir écrivains.
On ne découvre pas non plus sans intérêt ni émotion que Emily Brontë ajoutait à la musique de la versification celle du piano dont elle jouait très bien, s’adonnant à chacun de ces arts, selon son habitude, avec autant de discrétion que de passion.
Les partitions d’Emily Jane Brontë ainsi que le piano familial sont conservés au Brontë Parsonage Museum, dans l’ancien presbytère où elle vécut.
Il n’en fallait pas davantage à Isabelle Œhmichen et à Anna Feissel-Leibovici pour imaginer le concert de cette « fille du vent » et se rendre à Haworth, dans son Yorkshire natal, à la découverte de ces partitions, en particulier celles de la Musical Library dont Emily fit l’acquisition à son retour de Bruxelles, en 1842.
Il s’agira d’esquisser un portrait de l’auteur en musicienne et d’invoquer sa présence en interprétant certains morceaux de son répertoire et de son temps, de donner écho à lamute music qu’il arrivait parfois à Emily Jane d’être seule à entendre, lorsque, le temps d’un éclair, sa détresse se retournait en volupté.
They will play and read:
Ludwig van Beethoven :Sonate Op. 31 N°2 « La Tempête », Final
George Pinto : Romance
Friedrich Kalkbrenner : Nocturne, « Soupirs de la harpe éolienne »
Ludwig van Beethoven, Allegretto de la 7ème symphonie, extrait, transcription pour pianode Franz Liszt.
Franz Schubert, Impromptu D946, N°2
John Field, Nocturne N°10
Ludwig van Beethoven, Sonate Op. 31 N°2 « La Tempête », Allegro
Lecture :
Texte : Anna Feissel-Leibovici avec
Amanda Galsworthy, interprète de conférence : voix d’Emily en langue anglaise
Marie-Paule Sirvent, comédienne
Anna Feissel-Leibovici
Mona Alouis : la voix d’enfant
Lara Lebleu : chant, Henry Purcell, « O Solitude »
Bibliographie :
Emily Jane Brontë, Poèmes, Poésie/Gallimard, traduction française par Pierre Leyris.
Bibliothèque de la Pléiade, traduction française par Pierre Davreu et Pierre Leyris, José Corti, traduction française par Claire Malroux
John Hennessy, Emily Brontë and her music, thèse, Brontë Parsonage Museum.

Comments :

0 comments to “ Emily's Music in Paris ”
Post a Comment