Sunday, March 24, 2013

Sunday, March 24, 2013 12:30 am by M. in ,    No comments
Someone Else - A library of 100 books written anonymously or under pseudonyms (S.S etched books, 2011) is a piece by the artist Shilpa Gupta who was exhibited at the Sharjah Biennial (Sharjah, UAE). Le Figaro (France) gives more details:
Quel est le point commun entre Oliver Twist de Charles Dickens, 20 Poemas de Amor de Pablo Neruda, Harry Potter de J.K. Rowling? D'avoir été écrits sous pseudonymes. Le premier par «peur d'être moqué pour son nom bizarre» en 1838. Le second, par «peur de désapprobation du régime» en 1924. La troisième pour «cacher sa nature féminine» en 1997. Trois exemples des 100 livres brûlants, répliques exactes en acier des éditions originales avec leurs formats et leur typographies propres, posés comme des révoltés sur la bibliothèque symbolique de Shilpa Gupta. À Histoire d'O, trompeuse étrangère qui trône bien sagement avec le cercle explicite, et autres 75 livres déjà dans les musées indiens, l'artiste de Mumbaï a rajouté 25 livres qui renvoient à la culture arabo-musulmane. Why I Am Not a Muslim d'IBn Warraq en 1995 (pseudo toujours respecté, et pour cause!) partage donc l'étagère des Wuthering Heights publié en 1847 par Emily Brontë sous le pseudonyme d'Ellis Bell. Cette bibliothèque-là ne brûlera pas facilement. (Valérie Duponchelle) (Translation)
Shilpa Gupta at Sharjah BiennialRe:emerge Towards a new Cultural Cartography
Picture source

0 comments:

Post a Comment